Pourquoi « jouer = apprendre » ? (1)

jeufeuillesLe jeu est le travail de l’enfance » Le jeu est tout sauf frivole.
De récentes recherches confirment
ce que Piaget1 a toujours su,
à savoir que « le jeu est le travail
de l’enfance ».

Article de Kathy Hirsh-Pasek, Ph.D., Roberta Michnick Golinkoff, Ph.D

Continuer la lecture

Manipuler la chaîne numérique

Semaine des maths
Cet ouvrage a été conçu pour guider les enseignants de moyenne et de grande sections
dans la programmation
d’activités visant à travailler la compétence :

Mémoriser la suite des nombres au moins jusqu’à 30.

Continuer la lecture

La semaine des maths

La Semaine des mathématiques montre à tous les élèves des écoles, collèges et lycées ainsi qu’à leurs parents, une image actuelle, vivanteaffiche_SDM_2015 et attractive des mathématiques.
La quatrième édition aura lieu du 14 au 22 mars 2015, avec pour thème « les mathématiques nous transportent ».

Objectifs
– Proposer une image actuelle, vivante et attractive des mathématiques

Continuer la lecture

Découvrir les nombres… (2)

Construire des premiers savoirs et savoir-faire avec rigueur

cerises123Acquérir la suite orale des mots-nombres
Pour que la suite orale des mots- nombres soit disponible en tant que ressource pour dénombrer, il faut qu’elle soit stable, ordonnée, segmentée et suffisamment longue. Elle doit être travaillée pour elle-même et constituer un réservoir de mots ordonnés. La connaissance de la suite orale des noms des nombres ne constitue pas l’apprentissage du nombre mais y contribue.

Continuer la lecture

Découvrir les nombres… (1)

un peu » Depuis leur naissance, les enfants ont
une intuition des grandeurs qui leur permet
de comparer et d’évaluer de manière
approximative les longueurs (les tailles),
les volumes, mais aussi les collections
d’objets divers (« il y en a beaucoup »,
« pas beaucoup. »..).

À leur arrivée à l’école maternelle, ils discriminent les petites quantités,
un, deux et trois, notamment lorsqu’elles forment des configurations
culturellement connues (dominos, dés).
Enfin, s’ils savent énoncer les débuts de la suite numérique, cette récitation
ne traduit pas une véritable compréhension des quantités et des nombres.

Continuer la lecture

Quantité ? Sérier ? Cardinal ?

bouchonsVocabulaire de l’article
lisible sur le site de
l’ESPE de Créteil

 

 

Conservation de la quantité
Il y a conservation de la quantité quand le nombre d’objets d’une collection
est indépendante de l’organisation spatiale de ses éléments,
de leur nature, de leurs propriétés…
Un enfant pour lequel le nombre d’éléments de la réunion des parties
d’un ensemble ne correspond pas au nombre des éléments de
l’ensemble n’a pas encore acquis la conservation de la quantité.

Continuer la lecture

Mémoriser la suite des nombres ?

 

chiffres2Quel implicite la compétence
« 
Mémoriser la suite des nombres
au moins jusqu’à 30 »
recouvre-t-elle ?

 

À regarder de plus près, la chaîne numérique est un objet moins simple à
s’approprier qu’il n’y paraît. Apprendre à compter n’est pas la simple
mémorisation de ce que l’on a longtemps appelé la « comptine numérique ».

Ce terme a d’ailleurs disparu des documents officiels au profit de «chaîne numérique». En effet, le mot «comptine» suggère un apprentissage «par cœur» tandis que l’expression «chaîne numérique» redonne du sens à cette compétence.

Les instructions officielles sont explicites puisqu’elles indiquent que
«progressivement, les enfants acquièrent la suite des nombres au moins
jusqu’à 30 et apprennent à l’utiliser pour dénombrer».

Continuer la lecture

Maîtriser la chaîne numérique

A découvrir sur le site des Editions EBLA

A découvrir sur le site des Editions EBLA

Article lisible sur le site de l’ESPE de Créteil

Il existe deux problématiques différentes en ce qui concerne l’abord de la genèse du nombre.

En effet, on trouve des chercheurs :

– mettant d’abord l’accent sur l’acquisition de la chaîne numérique et de ses propriétés

– et d’autres qui insistent surtout sur le développement des fondements logiques.

 

Les premiers se rattachent aux courants empiristes et/ou culturalistes
et les seconds font plutôt référence au rationalisme et tendent essentiellement à rechercher des mécanismes cognitifs universels
peu ou pas sensibles aux variations culturelles.

Les uns s’intéressent donc aux vérités empiriques – est vrai ce que
je vois , ce que je compte – alors que les autres s’attachent aux vérités
notionnelles – est vrai ce que je conclus.

Continuer la lecture

Des troubles d’apprentissage : la dyscalculie

2- La Dyscalculie

A découvrir sur le site des Editions EBLA

A découvrir sur le site des Editions EBLA

Dans les premières années scolaires,
les combinaisons
de nombres et les problèmes
sous forme d’énoncés sont
les deux dimensions clés
pour construire une base solide.
Les combinaisons de nombres
sont des problèmes d’addition
et de soustraction avec
des opérandes à un chiffre
(p. ex. 2+3=5).
Au fur et à mesure que l’apprenant
devient compétent en matière
de stratégies de calcul, ces paires
et ces associations s’établissent
dans la mémoire à long terme.

Continuer la lecture

« L’acquisition du nombre » de Michel Fayol

fayolMichel Fayol, professeur à l’Université de Clermont-Ferrand, spécialiste en psychologie cognitive publie dans la collection «Que sais-je ? » aux PUF :

« L’acquisition du nombre »

Les savoirs et les savoir-faire mathématiques font l’objet, depuis une vingtaine d’années, d’une attention particulière dans les recherches en psychologie cognitive et en neuropsychologie.

Elles ont dévoilé les mécanismes activés lors de l’étude de situations mathématiques. En s’appuyant sur les résultats les plus récents et grâce au récit des expériences menées auprès des enfants, cet ouvrage propose de repenser la manière d’aborder la pédagogie du nombre.

Continuer la lecture