Des coins jeux dans la classe

coin poupée1A découvrir sur le site de
Académie de Lille

Avoir des coins jeux dans la classe
permet de créer un espace
« transitionnel » entre la maison
et l’école pour faciliter le passage
du statut d’enfant au statut
d’élève.

« La création d’une aire transitionnelle est une condition nécessaire
pour permettre à un individu, à un groupe, de retrouver sa confiance
dans sa propre continuité, dans sa capacité d’établir des liens entre
lui-même, le monde, les autres; dans sa faculté de jouer, de symboliser,

de penser et de créer. » D. Anzieu – 1981

Continuer la lecture

Apprendre en jouant

CSPA lire dans le projet
de programme
et recommandations
pour l’école maternelle

Des modalités spécifiques d’apprentissage

 » Dans les programmes, les enseignements sont organisés en domaines
distincts mais cette distinction n’existe pas pour les enfants à l’école
maternelle qui, au cours de leurs apprentissages, se mobilisent
tout à la fois corporellement, affectivement et cognitivement.
Ces différentes dimensions s’alimentent les unes les autres,
de manière réciproque et non hiérarchisée.

Continuer la lecture

Modalités spécifiques d’apprentissage, CSP

CSP » Dans les programmes,
les enseignements sont organisés
en domaines distincts mais cette
distinction n’existe pas pour
les enfants à l’école maternelle qui,
au cours de leurs apprentissages,
se mobilisent tout à la fois
corporellement, affectivement
et cognitivement.
Ces différentes dimensions
s’alimentent les unes les autres,
de manière réciproque et
non hiérarchisée.
L’enseignant prend en compte différentes modalités d’apprentissage :
le jeu, les situations de résolution de problèmes, l’entrainement, etc.,
et les choisit selon les besoins du groupe classe et ceux de chaque enfant.

Continuer la lecture

Le jeu, synthèse de Peter K. Smith

jeux eauArticle de Smith PK,

à lire sur le site de

enfant-encyclopédie

 

 

Est-ce important ?

Le jeu constitue une activité spontanée, volontaire, amusante et flexible qui fait appel
au corps, aux objets et aux symboles ainsi qu’aux liens entre eux.
Contrairement aux jeux, le « comportement lié au jeu » est moins organisé et est
généralement adopté pour le plaisir (c’est-à-dire que le processus est plus important
que les objectifs ou les résultats). Reconnu comme un phénomène universel, le jeu
constitue un droit légitime de l’enfance et tous les enfants devraient pouvoir l’exercer. (…)

Continuer la lecture

« Naissance de la fonction sémiotique », J. Piaget

 

piaget2Article paru

sur le site
de la fondation

Piaget

 

 

 

Position du problème

« La notion de « fonction sémiotique » et celle, plus limitée, de « fonction symbolique » a dans la psychologie génétique de Piaget un sens psychologique précis: elle concerne l’usage de signifiants comme moyen pour le sujet de représenter une réalité cachée, absente ou imaginaire. Entendu en son sens le plus strict, cet usage (c’est-à-dire la fonction sémiotique psychologique à proprement parler, avec les « organes » qui la caractérisent) ne débute qu’au sixième stade du développement sensori-moteur.

Continuer la lecture

Le jeu dans l’aire transitionnelle de Winnicott

winnicottLe pédopsychiatre et psychanalyste anglais a marqué l’histoire de la psychologie infantile par son originalité
et son non-conformisme.
Il est célèbre pour ses contributions
au concept de l’objet transitionnel
et à la notion de « self ».

Grâce à ses observations  dans sa pratique quotidienne, le pédopsychiatre considère que le jeu de l’enfant est « spontané et universel ».

Continuer la lecture

Apprendre dans les coins jeux

couv_p1Il faut à l’école maternelle une pédagogie adaptée s’appuyant sur une maîtrise par l’enseignant de connaissances sur le développement moteur, psychologique et cognitif du jeune enfant. Cette pédagogie trouvera dans le jeu une formidable assise pour la construction d’une culture commune. C’est sur ce terreau tout neuf, qu’ensemble, les élèves mettront en place leurs premiers apprentissages.
Même si le jeu est avant tout un processus global, il y a nécessité à distinguer deux phases complémentaires.

Continuer la lecture

Apprendre dans les coins jeux, de C.Valiant

couv_p1

 

Présentation du guide pédagogique
 » Apprendre dans les coins jeux  »

Collection Pas à pas – EBLA EDITIONS

Dans la collection « Construire des savoirs pas à pas « , ce nouvel ouvrage a été conçu pour aider les enseignants à installer une progression efficace dans les apprentissages à partir   des modèles construits dans les espaces  de la classe.

 

Cet ouvrage vous permettra de faire du lien entre des activités de jeux libres dans les espaces symboliques de la classe et des jeux contraints au service des apprentissages. L’organisation de la classe est envisagée dans sa globalité.
Les ateliers autonomes sont inscrits dans une progression et ont des objectifs définis.
Les activités collectives et l’atelier dirigé font l’objet d’une description plus approfondie.

Continuer la lecture

Jouer pour grandir, de S.Marinopoulos

jouer grandirPlus l’enfant grandit, plus le jeu a mauvaise réputation, atteignant un point culminant quand l’enfant arrive à l’âge dit de « raison » — 6/7 ans — sorte d’étape dans les attentes parentales.
L’injonction collective devient « l’enfant doit se mettre à apprendre ».
Apprendre selon des critères d’écoute, d’attention, de comportement, de rapport au savoir que nous calquons sur des fonctionnements adultes, oublieux que l’enfant n’est pas un adulte en miniature mais bien un adulte en devenir.

Apprendre et jouer seraient, au regard du monde des adultes, inconciliables au point que si l’enfant joue il n’apprend pas et si il apprend il ne peut pas jouer.
Cette pensée dominante quelque peu éloignée de la réalité des enfants, nous rend parfois sourds à la logique enfantine, à son fonctionnement, et, à ses besoins ludiques qui loin d’être des activités désuètes remplissent des fonctions d’apprentissage, de socialisation, d’acquisitions cognitives, langagières et affectives, qui font grandir les enfants. (…)

Continuer la lecture

Le jeu de l’enfant

 

jeuxLe jeu est une activité indispensable à la construction de l’enfant, à son développement psychique et physique.
Il permet à l’enfant de découvrir, de comprendre et d’apprivoiser le monde afin de pouvoir s’y intégrer.
 » Dans la déclaration des droits de l’enfant, le jeu est définit comme un droit au même titre que le « non-travail ».

 

Il est une activité libre menée pour le plaisir de l’activité elle-même, il lui est donné une place spécifique dans l’éducation. Le jeu est éducatif dans la mesure où il lui permet de s’éprouver lui-même, mais les contraintes viennent de l’intérieur et non de l’extérieur. (…) »

Continuer la lecture