Le dessin de la maison

Les dessins de l’enfant 3livres
sont de véritables
messages symboliques.
Ils permettent
l’expression individuelle
de sa personnalité,
de ses émotions
et sentiments, de ses
préoccupations actuelles,
de ses expériences passées et de ses interrogations futures…

L’enfant s’exprime en laissant des traces pour communiquer avec son
environnement. Ce sont aussi des représentation de son monde intérieur
qu’il est libre de confier ou pas.
Ces représentations très personnelles sont uniques.
De même que tous les dessins sont visiblement et heureusement différents
au sein d’une même classe d’âge, les représentations se développent
en parallèle avec l’évolution motrice, graphique, attentionnelle et psychique
de chaque enfant ainsi que celle de son contexte.

Entre 2 et 6 ans, l’évolution du dessin d’enfant est extraordinaire !
Grâce à cette activité gratifiante qui allie la dimension de jeu
et de plaisir, il exprime graphiquement la représentation de ce
qu’il connaît du monde. Il s’agit de sa représentation personnelle
du monde, telle qu’il le perçoit et l’interprète intérieurement.

Dans son livre « le dessin enfantin » Luquet explicite les notions de « type »
et de « modèle interne ». Ainsi le type regroupe les dessins d’un enfant
avec le même « profil ». Celui-ci subira des modifications avec l’ajout
progressif de détails. Le « modèle interne » est constitué des représentations
mentales d’objets et d’idées. Le dessin se rapproche dans un premier temps
du réalisme intellectuel puis en grandissant l’enfant veille à rapprocher
ses dessins du réalisme visuel, visible dans l’ajout de détails successifs.

Dessiner une maison est un dessin très courant chez l’enfant.
Souvent placé juste après les premiers dessins de bonhommes,
il suit une évolution parallèle.

Maison souvenir, maison refuge, maison protection,
maison intérieure aussi forte symboliquement que l’image de la mère.
Nous gardons le souvenir en nous de toutes nos maisons, des façades,
des murs, des différentes pièces à vivre et de nombreux évènements
qui s’y rattachent…
L’enfant dessine « sa » maison, son espace familial avec une importante
charge affective, en y projetant angoisses et fantasmes.

couv-maisonLe livre original
« La maison, que lui manque-t-il ?»
 
vous permettra de visualiser
l’évolution des dessins de maisons
chez l’enfant et d’aborder le vocabulaire
des différentes parties d’une maison,
grâce à des questions humoristiques.

Ce livre peut aussi devenir le support visuel
d’une comptine.
En effet, le texte déroulé au fil des pages,
par un jeu de questions-réponses,
justifie les transformations et ajouts successifs
d’éléments aux dessins.

Les trois livres sont en vente aux éditions EBLA : ebla-editions.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *