Fabriquer un herbier

Observer

Avant de mettre en oeuvre
une activité régulière de
jardinage, en jardinières
ou dans un coin de la cour,
prenez le temps d’observer
les enfants lors des
récréations.

Si la cour de récréation
possède, outre des jeux, des aires pelousées, des buissons, des arbres
fruitiers, des massifs de fleurs entretenus par les agents techniques
municipaux, des plates-bandes et autres zones couvertes de végétation,
vous verrez très probablement les élèves, spontanément et parfois
longuement observer avec attention les plantes et petites bêtes du jardin.

Pourquoi aussi ne pas laisser un coin de pelouse non entretenu ?
Même sur cet espace non entretenu, les enfants peuvent observer
l’évolution naturelle des plantes et de l’herbe, sans l’intervention de
la main de l’homme et ainsi mieux comprendre les conséquences
de son intervention.

Préparer un herbier en classe

 

Organiser une « récolte » de plantes fleuries ou non et de feuilles
une récolte « écologique », c’est-à-dire avec précaution et parcimonie
pour respecter les équilibres végétaux.
Si les plantes sont rares, préférer des photographies.
Ensuite cherchez, avec les enfants, dans les livres de la classe ou
de la bibliothèque, des photos (ou des images) des plantes récoltées.

Placer chaque végétal entre les pages d’un annuaire pour le mettre à sécher. Laisser plusieurs pages entre chaque végétal afin que  l’humidité soit
absorbée et que la plante puisse sécher.
Laisser s’écouler environ deux semaines: déplacer chaque jour la plante
sur la page afin qu’elle ne reste pas en contact avec la partie humidifiée
de la page.
Si vous avez placé les plantes à sécher dans de vieux livres, observer
les différences d’aspect avant et après séchage.

Scotcher ou coller chaque plante séchée sur une feuille de cartoline
au format A4.

Pour accompagner la plante de sa photo avant séchage, d’un dessin la schématisant et de son nom, demander aux enfants de chercher parmi des représentations schématisées, le dessin qui correspond à cette plante et de le coller à côté de la plante séchée. Les élèves de grande section pourront aussi chercher parmi un stock d’étiquettes, celle, identique au nom écrit sous la représentation schématisée. Ou bien, ils pourront reconstituer ce nom à partir de lettres découpées dans des magazines

Bien laisser sécher puis ranger chaque fiche cartonnée dans une pochette transparente d’un lutin afin de constituer l’herbier des plantes qui poussent dans l’herbe de la cour.
Enrichir cet herbier par des plantes récoltées dans d’autres milieux, lors des sorties en pleine nature.

Vous trouverez de nombreuses
autres pistes d’activités
dans le guide pédagogique :
Jardinons à l’école

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *