Jeu / Exercice ?

apprendreL’exercice ne devrait
pas remplacer
les moments
de jeu chez l’enfant

 

Article en ligne sur le site
Doctissimo

 

« Alors que l’on s’interroge de plus en plus sur la sédentarité grandissante
des enfants, certains parents choisissent de structurer le temps de jeu
des petits pour qu’ils se dépensent plus au quotidien, or, une étude
souligne l’importance du temps libre et des vrais moments de jeux
chez les plus jeunes.

« En se concentrant sur l’aspect physique des loisirs, les autorités laissent
de côté plusieurs aspects du jeu qui sont pourtant bénéfiques à la santé
émotionnelle et sociale des jeunes
« , a commenté le professeur Katherine
Frohlich de l’université de Montréal (Canada).

En effet, l’amusement permet à l’enfant de se décharger de ses soucis
et de ses problèmes tout en encourageant les bonnes relations sociales.

L’étude a été menée sur un panel de 25 enfants de Montréal âgés
de 7 à 11 ans, auxquels on a demandé de photographier et de décrire
ce qu’ils faisaient pendant leurs activités récréatives.

Les chercheurs ont noté que le sport était bien représenté, à l’instar
d’autres activités plus sédentaires comme le bricolage, le dessin ou
le fait de jouer avec un animal de compagnie.

En faisant parler les enfants de leurs activités, les chercheurs ont réussi
à comprendre ce que le jeu signifiait pour eux. Ils en ont conclu que
les activités récréatives pouvaient être une fin en soi.
Elles sont essentielles en raison des défis que les enfants se lancent
en jouant et leur permettent de prendre des risques sains et enrichissants.

Ils ont aussi découvert que les enfants ressentaient une certaine ambivalence
par rapport à leurs activités planifiées et qu’ils n’avaient pas assez de
moments pour jouer de façon libre.
« Le jeu repensé comme une manière d’améliorer la santé physique enlève
de la spontanéité, de l’amusement et de la liberté chez l’enfant, qui sont
aussi essentiels à leur bien-être
« , a noté l’auteur de l’étude Stephanie Alexander.
Avant d’ajouter que « les activités récréatives seulement physiques
ne sont pas les préférées de nombreux enfants
« .
Ces recherches sont parues dans la revue Qualitative Health Research.

Dans une vidéo, Stéphane Clerget,  pédopsychiatre à l’hôpital de Cergy-Pontoise, nous rappelait l’importance du jeu pour l’enfant.

couv_p1À l’occasion d’une étude publiée en juin dernier dans la revue Frontiers
in Psychology, des chercheurs de l’université du Colorado (Boulder)
ont interrogé 70 parents d’enfants âgés de six ans et ont trouvé que
ceux qui lisaient, jouaient ou exploraient la nature à leur guise,
c’est à dire sans cadre parental, étaient plus dynamiques et arrivaient
mieux à atteindre leurs objectifs que les enfants aux programmes
quotidiens prédéfinis et très axés sur les devoirs et les leçons. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *