Mettre en place une chorale à l’école

choraleL’enjeu de l’éducation musicale
à l’école
est de visiter toutes
les dimensions de cette activité :
chant, écoute, jeu instrumental,
histoire des arts…et d’organiser
les apprentissages afin que ceux-ci
se fassent écho et se complètent.
Pour mettre en place une chorale à l’école, il faut répondre à quelques
questions en amont afin d’en prévoir l’organisation :
Qui ? Quand ? Où ? Comment ?

Qui ?
Le même enseignant dirige la chorale dans la mesure où les gestes
de « chef d’orchestre » doivent être rigoureusement identiques
afin que les élèves trouvent leurs repères.
Il est également possible que chaque enseignant prenne en charge,
selon ses compétences et selon le rôle dans lequel il se sent le plus
à l’aise, une partie de la chorale : mise en condition, échauffement vocal
ou apprentissage du chant.
Deux classes minimum participent à la chorale, trois ou quatre au
maximum. Les enseignants dont les élèves participent à la chorale
sont présents et actifs pour gérer les élèves.

Quand ?
Il est primordial de dégager un créneau fixe une fois par semaine.
La chorale commence après les vacances de la Toussaint afin que
chaque groupe classe soit bien constitué, que les enfants soient
en confiance et qu’ils aient déjà des habitudes de vie en collectivité.
Une représentation devant les parents peut être prévue en fin d’année
afin de présenter le travail accompli tout au long de l’année.
Un enregistrement peut également être effectué qui constituera
une trace mémoire pour les élèves et un support éventuel pour
redémarrer le travail de musique en classe l’année suivante.

Où ?
La chorale est installée dans un lieu, toujours le même, suffisamment
spacieux, mais qui n’est pas un lieu de passage car les élèves
doivent être au calme.

Comment ?
Des bancs sont disposés de manière qu’il soit possible de faire
deux groupes avec une séparation
au milieu. Dans la mesure du possible, les enfants se placent debout,
derrière les bancs. Ils peuvent cependant s’asseoir sur les bancs.

Une séance type dure 30 à 40 minutes et se décompose comme suit :

1. Mise en condition 
La décontraction permet de préparer les muscles et de capter l’attention
des enfants, de les rendre disponibles pour chanter.
Le réveil des résonateurs consiste à jouer avec les éléments de la cavité
buccale (joues, lèvres, langue).
Il n’est pas nécessaire de travailler l’inspiration qui n’est qu’un échange
de pression et se fait naturellement. Préférer le travail autour de
l’expiration en prolongeant la durée du souffle.

2. Echauffement vocal
Il est adapté à chaque chant. La pratique des jeux vocaux va permettre
de se mettre en voix et de maîtriser de mieux en mieux l’articulation,
la hauteur et l’intensité de la voix. Il est également possible de pratiquer
des jeux de rythme dans cette phase.

3. Apprentissage du chant 
L’enseignant introduit le chant puis l’apprentissage se fait par
audition/répétition.

Vous trouverez cet ouvrage chez : ebla-editions.fr

Vous trouverez cet ouvrage chez :
ebla-editions.fr

D’autres pistes pédagogiques concrètes
qui vous guideront pas à pas
afin de mener cette chorale,
se trouvent dans l’ouvrage
des Editions EBLA :
« Découvir la musique« .

L’ouvrage présente également
des séances permettant de :
– s’approprier un conte musical
– explorer des possibilités sonores
sur des percussions corporelles
– découvrir des instruments à cordes,
à percussion, à vent, à cordes
– découvrir des musiques du monde….

2 réflexions au sujet de « Mettre en place une chorale à l’école »

  1. J’adorerais mettre un projet « chorale » dans la petite école maternelle dans laquelle je travaille… Je chante énormément avec mes élèves, chaque jour, à tel point que lorsqu’on parle de ma classe, il se dit que: -« Ah, dans la classe de madame Dominique, on chante beaucoup…! »… J’apprécie car je trouve cela important et que mes élèves et moi y trouvons du plaisir, mais, bon, il s’y passe d’autres choses… Mais, tout compte fait, pourquoi ne pas mettre cela en avant…?

    • Il est possible de commencer la chorale avec votre classe puis d’accueillir d’autres classes très progressivement…
      Vos élèves entraîneront les autres.
      Quels chants avez-vous programmés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *