Dessin, graphisme ou écriture ?

memoire2Texte disponible
sur le site de la
circonscription de Mortain
Académie de Caen

Le dessin,
les activités graphiques
et l’écriture sont
trois activités distinctes.

 

La différenciation entre dessin, graphisme et écriture est un élément
clé de la mise en place d’une véritable pédagogie de l’écriture.
L’objectif est l’obtention d’une écriture fluide, bien gérée dans
ses enchaînements, dans ses dimensions, son inclinaison
et sa disposition dans la page.

dessiner2Le dessin mobilise la gestualité dans
une intention de représentation
et d’expression (désir naturel de l’élève
d’imaginer et de donner forme
à développer).
C’est un moyen d’expression qui
aide à construire le mouvement
utilisé pour l’écriture.

Vous trouverez cet ouvrage chez : ebla-editions.fr

Vous trouverez cet ouvrage chez :
ebla-editions.fr

graph2

 

 

 

 

Les activités graphiques proposées
sous forme de jeux aident le jeune
enfant à construire des habiletés
perceptives et motrices, à développer
des compétences utiles pour la maîtrise
du geste de l’écriture cursive.

 

Le graphisme fait appel à un ensemble de signes qui n’ont pas
de significations.

writingL’écriture a pour visée la production
de sens.

C’est une activité de reproduction
de formes de graphismes arbitraires
qui s’organisent selon :
– les règles de l’espace de la page
– les règles du codage propre à la
langue écrite.

 

Préparer un élève à écrire, ce n’est donc pas lui faire dessiner
des
lettres mais lui faire acquérir le geste pertinent qui
lui permettra d’écrire.

L’écriture par sa fonction de communication est un facteur d’insertion
sociale. Pour que la fonction soit respectée, le code scriptural
doit être respecté.
Ce code est arbitraire, il nécessite un apprentissage.

L’écriture est une activité culturelle et non une activité naturelle.

L’écriture est une activité graphique centrée sur le langage, la combinaison
codée d’un système de signes.
Sa fonction est de conserver et de communiquer.
D’un point de vue graphique, apprendre à écrire, c’est apprendre
un geste contrôlé visuellement sur un espace maîtrisé.
L’écriture correspond à la coordination d’un mouvement de translation
et de mouvements de rotation réalisée par l’avant-bras.

L’écriture nécessite des apprentissages rigoureux et systématiques
qui supposent une motivation. Cette motivation se trouvera dans
des situations de communications authentiques.
Les apprentissages seront alors inscrits dans un projet global
de la classe où écrire a du sens.

La pédagogie de l’écriture doit être individualisée :
– organisation en ateliers avec fonctionnement précis ;
– activité conduite par l’enseignant avec un petit groupe d’élèves
(que l’on peut voir et faire verbaliser).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *