Le jeu est-il thérapeutique ? C.D.Clark

kids playingune recherche
à découvrir,
à lire
sur l’excellent site
enfant-encyclopédie

 

 

 

 » Les adultes qui ne sont pas du milieu considèrent souvent le jeu
comme un moyen de s’amuser sans penser aux problèmes.

Les professionnels qui pratiquent la thérapie par le jeu
ont démontré que le jeu est également lié aux aspects
compliqués de l’existence, incluant le stress, les traumatismes,
la dysfonction familiale, la maladie et les autres dilemmes

auxquels les enfants font face.

La thérapie par le jeu, où les enfants sont encouragés à exprimer leurs
émotions et leurs problèmes à l’aide du jeu et de leur imagination,
repose sur le pouvoir du jeu dans le but d’exprimer concrètement
les inquiétudes des enfants.

Cette thérapie reprend la tendance des enfants à « jouer » leurs problèmes
autrement que dans le cas d’une intervention clinique, revivant ainsi
des expériences troublantes afin d’accepter des sentiments contradictoires.

Pendant l’Holocauste, les enfants prisonniers faisaient semblant d’être
des gardiens et des prisonniers afin de dramatiser par le jeu les routines
et les tueries des camps de concentration.
À la suite de l’ouragan Katrina, les enfants d’âge préscolaire ayant
été témoins de l’ouragan à la télévision simulaient la manière dont le vent
et les eaux de crues menaçaient les gens.

Les nombreux cas publiés sur la thérapie par le jeu ont démontré
son application à diverses conditions et circonstances.
Parmi les enfants d’âge préscolaire, ce type de thérapie a permis de
traiter les problèmes de séparation, le déficit d’attention et l’hyperactivité,
le comportement perturbateur, les troubles de l’humeur et d’anxiété,
les traumatismes découlant de désastres naturels ou de la violence,
le stress lié aux maladies fatales et chroniques et plusieurs autres conditions.
Les thérapeutes spécialisés travaillent dans divers environnements, notamment les services sociaux, les écoles et les contextes médicaux

Aux fins de la thérapie par le jeu, la propension chez les enfants à
exprimer des problèmes par le biais du jeu est canalisée comme
une intervention clinique où un thérapeute adulte agit à titre de catalyseur,
mais ne dirige pas explicitement le jeu thérapeutique d’un enfant. (…)

La thérapie par le jeu, en formalisant un contexte où les enfants guident
le jeu, souligne l’importance du jeu dans la guérison adaptative en général.
L’engagement profond des enfants, notamment les thèmes de jeu,
peut révéler des problèmes sous- jacents non résolus, notamment
chez les enfants malades.

Si on leur laisse le temps de participer librement à des jeux de simulation,
les enfants confrontent leurs problèmes à leur façon tout en s’amusant.

Dès l’âge de 2 ans, Kurt, le fils de Peggy Miller, écoutait et racontait
à répétition l’histoire de Pierre Lapin à la maison, en l’interprétant
avec une intrigante liberté par rapport à l’auteure.
Son interprétation de l’histoire était étroitement liée à ses inquiétudes
émotionnelles quotidiennes au sujet de sa mauvaise conduite et
de son anxiété par rapport aux conséquences.

Le jeu peut poétiquement encoder ce qui n’est pas résolu de façon
accessible et pouvant être confrontée.

La thérapie par le jeu dans un environnement clinique permet aux
enfants de régler même de graves problèmes avec l’aide d’un adulte
empathique et encourageant. »

2 réflexions au sujet de « Le jeu est-il thérapeutique ? C.D.Clark »

  1. Le jeu libre est nécessaire en étape initiale, pour construire des savoirs…!
    Cet ouvrage lui redonne toute sa place dans les classes de l’école maternelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *