Education en jeux

canope1L’atelier Canopé du Morbihan
organise deux journées de
formation sur le thème de
l’éducation par le jeu.
Elles auront lieu dans les locaux
de l’ESPE de Vannes
32 avenue Roosevelt,
les 23 et 24 janvier 2015.

Conférence de Catherine Valiant  Samedi 24 Janvier :
LA PLACE ET LES FONCTIONS DU JEU

DANS LES ESPACES PARTAGÉS DE L’ÉCOLE 
L’objectif de cet exposé sera: de clarifier les fonctions du jeu, de réfléchir aux différentes utilisations de cet objet commun, d’envisager des solutions pour éviter les confusions et de jouer la carte de la complémentarité.

Atelier de Catherine Valiant  Samedi 24 Janvier :
Au sein d’une école comment faire évoluer ces espaces symboliques ?

Catherine Valiant est formateur àMGEN 25 11 2013 Paris
l’IUFM/ESPÉ de Paris
depuis plus de 10 ans.

Elle est responsable de la ludothèque
pédagogique de l’établissement et
intervient à ce titre dans les formations
initiales et continues des enseignants
du 1er et 2d degrés
.

couv_p1

Apprendre
dans les coins jeux

Collection Pas à pas – EBLA EDITIONS

Dans la collection « Construire des savoirs pas à pas » , ce nouvel ouvrage a été conçu pour aider les enseignants à installer une progression efficace dans les apprentissages à partir   des modèles construits dans les espaces  de la classe.

 

« Cet ouvrage vous permettra de faire du lien entre des activités de jeux
libres dans les espaces symboliques de la classe et des jeux contraints
au service des apprentissages.
L’organisation de la classe est envisagée dans sa globalité.
Les ateliers autonomes sont inscrits dans une progression et ont
des objectifs définis. Les activités collectives et l’atelier dirigé font l’objet
d’une description plus approfondie.

Si la maternelle ne doit pas être la  “ préfiguration de l’élémentaire“, alors
il lui faut une pédagogie adaptée s’appuyant sur une connaissance
des différents aspects du développement du jeune enfant.
Pour que l’élève puisse construire sa propre représentation du monde,
le dispositif choisi, doit répondre aux exigences de la progression : réel,
symbolique, imaginaire.
Le jeu et en particulier les jeux d’imitation et d’expérimentation que l’on
nomme souvent « coins jeux » est un processus global qui suit
ce cheminement.

Quand l’enseignant aménage un espace de jeu il respecte l’activité
naturelle de l’enfant. Cette activité est primordiale pour lui, elle est source
de défoulement et de régulation, elle facilite la concentration et développe
« l’aptitude à la tâche ».

Le jeu constitue un excellent point d’encrage pour l’élaboration d’une culture
commune dans la classe, voire dans l’école. Il étaye l’indispensable mise
en œuvre d’un enseignement pour tous, propre à réduire les écarts.

Les compétences qu’on y travaille sont surtout transversales et
correspondent bien à la notion de domaines du programme de
l’école maternelle. »

Site : ebla éditions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *