Découvrir les nombres… (2)

Construire des premiers savoirs et savoir-faire avec rigueur

cerises123Acquérir la suite orale des mots-nombres
Pour que la suite orale des mots- nombres soit disponible en tant que ressource pour dénombrer, il faut qu’elle soit stable, ordonnée, segmentée et suffisamment longue. Elle doit être travaillée pour elle-même et constituer un réservoir de mots ordonnés. La connaissance de la suite orale des noms des nombres ne constitue pas l’apprentissage du nombre mais y contribue.

chiffres2Avant quatre ans, les premiers éléments de la suite numérique peuvent être mis en place jusqu’à cinq ou six puis progressivement étendus jusqu’à trente en fin de grande section.

 

new programsL’apprentissage des comptines numériques favorise
notamment la mémorisation de la suite des nombres, la segmentation des mots-nombres
en unités linguistiques ; ces acquis permettent de
repérer les nombres qui sont avant et après,
le suivant et le précédent d’un nombre, de prendre
conscience du lien entre l’augmentation ou la diminution d’un élément d’une collection.

Projet de programme Ecole maternelle 2015 à lire sur education.gouv.fr

Dénombrer

counting2Les activités de dénombrement
doivent éviter le comptage-
numérotage et faire apparaitre,
que chacun des noms de nombres
désigne la quantité qui vient d’être
formée.

L’enfant doit comprendre que montrer trois doigts, ce n’est pas la même
chose que montrer le troisième doigt de la main. Ultérieurement, au-delà
de cinq, la même attention doit être portée à l’élaboration progressive
des quantités et de leurs relations aux nombres sous les différents codes.

Les enfants doivent comprendre que toute quantité s’obtient en ajoutant
un à la quantité précédente (ou en enlevant un à la quantité supérieure)
et que sa dénomination s’obtient en avançant de un dans la suite
des noms de nombres ou de leur écriture avec des chiffres.

bouchonsPour dénombrer une collection
d’objets, l’enfant doit être capable
de synchroniser la récitation de la
suite des mots-nombres avec le
pointage des objets à dénombrer.
Cette capacité doit être enseignée selon différentes modalités en faisant
varier la nature des collections et leur organisation spatiale car les
stratégies ne sont pas les mêmes selon que les objets sont déplaçables
ou non (mettre dans une boîte, poser sur une autre table), et selon leur
disposition (collection organisée dans l’espace ou non, collection
organisée-alignée sur une feuille ou pas).  »

Vous trouverez cet ouvrage chez : ebla-editions.fr

Vous trouverez cet ouvrage chez : ebla-editions.fr

Cet ouvrage a été conçu pour guider
les enseignants de moyenne et de
grande sections dans la programmation
d’activités différenciées en classe.
La chaîne numérique a pour but
d’être utilisée dans les procédures de
quantification. Ainsi, l’élève doit-il être
amené à s’approprier, à apprendre
à manipuler, la suite orale des nombres
pour que celle-ci devienne un outil à
sa disposition.  Apprendre à compter
jusqu’à 30 n’est pas une activité
anodine, elle nécessite pour l’élève,
notamment, l’appropriation de
stratégies ; son apprentissage doit aller
au-delà de la simple récitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *