Découvrir les nombres… (1)

un peu » Depuis leur naissance, les enfants ont
une intuition des grandeurs qui leur permet
de comparer et d’évaluer de manière
approximative les longueurs (les tailles),
les volumes, mais aussi les collections
d’objets divers (« il y en a beaucoup »,
« pas beaucoup. »..).

À leur arrivée à l’école maternelle, ils discriminent les petites quantités,
un, deux et trois, notamment lorsqu’elles forment des configurations
culturellement connues (dominos, dés).
Enfin, s’ils savent énoncer les débuts de la suite numérique, cette récitation
ne traduit pas une véritable compréhension des quantités et des nombres.

Continuer la lecture

La mise en place des premières connaissances numériques

Les connaissances relatives s’acquièrent
tout au long d’un lent processus
qui se met en place probablement très tôt.

Voici un extrait très intéressant de l’article de M. Fenichel
(juin 2000)
issu du site de l’IUFM de Créteil  : http://maths.creteil.iufm.fr/Premier_degre/prem2.htm

– La comptine numérique
Dans la mise en place des premières connaissances numériques, une première étape serait de faire prendre conscience à l’enfant que cette pratique sociale consistant à énumérer une suite de mots, toujours la même, permet d’obtenir des renseignements que d’autres comprennent. Cette étape pourrait être illustrée par des activités autour de comptines, de livres à compter, de calendriers, de comptages divers au sein de la classe : absents, présents…

Continuer la lecture