Pourquoi « jouer = apprendre » ? (1)

jeufeuillesLe jeu est le travail de l’enfance » Le jeu est tout sauf frivole.
De récentes recherches confirment
ce que Piaget1 a toujours su,
à savoir que « le jeu est le travail
de l’enfance ».

Article de Kathy Hirsh-Pasek, Ph.D., Roberta Michnick Golinkoff, Ph.D

Continuer la lecture

Manipuler la chaîne numérique

Semaine des maths
Cet ouvrage a été conçu pour guider les enseignants de moyenne et de grande sections
dans la programmation
d’activités visant à travailler la compétence :

Mémoriser la suite des nombres au moins jusqu’à 30.

Continuer la lecture

Découvrir les nombres… (2)

Construire des premiers savoirs et savoir-faire avec rigueur

cerises123Acquérir la suite orale des mots-nombres
Pour que la suite orale des mots- nombres soit disponible en tant que ressource pour dénombrer, il faut qu’elle soit stable, ordonnée, segmentée et suffisamment longue. Elle doit être travaillée pour elle-même et constituer un réservoir de mots ordonnés. La connaissance de la suite orale des noms des nombres ne constitue pas l’apprentissage du nombre mais y contribue.

Continuer la lecture

Mémoriser la suite des nombres ?

 

chiffres2Quel implicite la compétence
« 
Mémoriser la suite des nombres
au moins jusqu’à 30 »
recouvre-t-elle ?

 

À regarder de plus près, la chaîne numérique est un objet moins simple à
s’approprier qu’il n’y paraît. Apprendre à compter n’est pas la simple
mémorisation de ce que l’on a longtemps appelé la « comptine numérique ».

Ce terme a d’ailleurs disparu des documents officiels au profit de «chaîne numérique». En effet, le mot «comptine» suggère un apprentissage «par cœur» tandis que l’expression «chaîne numérique» redonne du sens à cette compétence.

Les instructions officielles sont explicites puisqu’elles indiquent que
«progressivement, les enfants acquièrent la suite des nombres au moins
jusqu’à 30 et apprennent à l’utiliser pour dénombrer».

Continuer la lecture

La mise en place des premières connaissances numériques

Les connaissances relatives s’acquièrent
tout au long d’un lent processus
qui se met en place probablement très tôt.

Voici un extrait très intéressant de l’article de M. Fenichel
(juin 2000)
issu du site de l’IUFM de Créteil  : http://maths.creteil.iufm.fr/Premier_degre/prem2.htm

– La comptine numérique
Dans la mise en place des premières connaissances numériques, une première étape serait de faire prendre conscience à l’enfant que cette pratique sociale consistant à énumérer une suite de mots, toujours la même, permet d’obtenir des renseignements que d’autres comprennent. Cette étape pourrait être illustrée par des activités autour de comptines, de livres à compter, de calendriers, de comptages divers au sein de la classe : absents, présents…

Continuer la lecture